Ce site utilise des cookies pour améliorer ses contenus. En poursuivant la navigation, vous acceptez le dépôt de cookies.


©Marco Weicholdt

Une première pour EMK ! Ce samedi 7 février, l’alumni Verein a organisé un EMK-Stammtisch à Berlin, pour celles et ceux qui sont sur la capitale, ou qui avaient tout simplement envie de venir passer un week-end dans le froid. La Berlinale ? Oh, c’est du déjà vu, et puis faut faire la queue… Nous, on préfère se réunir et coller des stickers “EMK Alumni” sur nos portables.

 

Une première pour EMK ! Ce samedi 7 février, l’alumni Verein a organisé un EMK-Stammtisch à Berlin, pour celles et ceux qui sont sur la capitale, ou qui avaient tout simplement envie de venir passer un week-end dans le froid. La Berlinale ? Oh, c’est du déjà vu, et puis faut faire la queue… Nous, on préfère se réunir et coller des stickers “EMK Alumni” sur nos portables.

Ainsi, nous étions 8 EMK-ler, ou ex-EMK-ler à s’être retrouvés dans les locaux de “Europaïsche Bewegung für Deutschland” (EBD) à 10h samedi matin. Karoline Münz, EMK-lerin (Promotion 2002), responsable des relations publiques de l’organisation EBD, et nouveau membre de l’association, nous a invité à organiser cet événement dans ses locaux. On a commencé par se présenter autour d’un café, très peu d’entre nous se connaissait, on faisait tous partie de générations différentes. On a un peu parlé des différents master qui avaient été fait par les anciens EMK-ler, chacun a raconté son parcours. C’était très utile pour avoir une idée de ce qu’on peut faire après un cursus comme le notre !

Après un point sur l’association, ses activités 2015 et une présentation de notre site internet, Karoline nous a présenté l’institution “Europaïsche Bewegung für Deutschland” dont le but est d’établir un réseau d’entreprises et d’institutions pour leur transmettre des valeurs européennes et tenter d’expliquer les décisions bruxelloises au niveau national. Par des exemples concrets, cette EMKlerin a permis de faire le lien entre ses études et son activité professionnelle. Après nous avoir fait une brève description de tous les snacks du quartier, nous sommes partis nous chercher à manger pour prendre le repas tous ensemble.

Le programme a continué avec l’intervention de Isabell Hoffmann, de la Bertelsmann Stiftung. Nous avons discuté du populisme en France et en Allemagne, avec en parallèle les attentats contre Charlie Hebdo. Nous nous sommes questionnés sur la responsabilité des médias dans de tels mouvements populaires anti-islamiques, sur la place du Front National dans le République Française, et de celle de l’AfD en Allemagne.

Nous avons finis la journée en nous décontractant autour d’un chocolat chaud, d’une tarte aux pommes ou d’un Käsekuchen au “Café Altes Europa”, à deux pas de la EBD, avant que chacun ne retourne chez soi : “tu prends le U-bahn ou la Ringabhn toi ?”. Une petite bulle EMK dans la capitale qui fait toujours du bien ! 

Auteure : Manon Le hir